L’ADAMS a trouvé sa place à Mauléon

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans A.D.A.M.S.

logo adamsL'Académie des Arts Martiaux Souletins a fait le point après une première saison d’existence ainsi que sur ce premier trimestre de la saison 2015/2016.

Le président Pierre Claverie se montre très satisfait de la première saison où 131 personnes ont participé aux différentes activités proposées... Tout comme de l'engouement envers les nouveautés qui se traduit par une augmentation déjà conséquente des effectifs (252 membres au 5 décembre). Il souligne également la qualification des différents professeurs dont il loue la qualité de l'enseignement dispensé... Enfin, il précise l'importance de l'implantation de l'Adams au Collège Saint-François. Pour l'association, il s'agit d'un vivier important : 20 jeunes participent aux ateliers du jeudi, soit presque 2 fois plus que l'an dernier et certains d'entre eux lui ont même confié être venus dans ce collège avec l'idée d'y pratiquer les arts martiaux.

Au sein de l’Académie, 8 domaines sont enseignés. Le succès mérité du Yoseikan-Budo et particulièrement de son chef de file local, le très apprécié José Pérez est à noter. Une autre activité a connu un début en fanfare : le Full-Contact/Boxe-libre. En bonne santé également, le Qi-Gong et le Karaté. Sur Tardets, la création des activités renforcement musculaire et Xibéro-Kids (éveil corporel pour les enfants de 4 à 12 ans) ont été très appréciés. Plus délicat est le cas du Taï-Chi-Quan. Art Martial à part entière tout en n'étant pas un sport, cette discipline est méconnue. Bien que tout le monde en ait entendu parler et que l'on en connaisse les bienfaits pour la santé, beaucoup croient à tort qu'il s'agit d'un "sport de vieux". Pourtant, sur les dix membres qui ont démarrés, aucun n'approche les 60 ans et la tendance nationale se situe plutôt autour des 40. Les avis divergent au sein des dirigeants de l’ADAMS quant à la nécessité de communiquer autour de cette activité qui pour les uns a le potentiel pour trouver un public plus large et pour les autres se destine à rester un art confidentiel...

Le bilan financier de l’association est équilibré, malgré l'absence de subvention pour cette première année d'existence, ce qui bien sûr est très encourageant pour sa pérennisation. Désormais bien implanté sur Pagolle et Tardets, l'Adams dispose également d'une place forte dans la capitale Souletine. Le Dojo Saint-François est désormais pleinement fonctionnel. Doté d'une surface de tapis de 80 m² pour le Karaté, d'une surface de parquet en bois massif de 60 m² pour le Taï-Chi-Quan et d'une zone appareillée de 40 m² pour la musculation... Sacs de frappes, miroirs, décorations aux couleurs de l'orient et de la Soule, l'endroit est déjà très bien exploité puisque pas moins de 14 heures de cours hebdomadaires y sont dispensées... L'Académie des Arts Martiaux Souletins n'aurait sans doute pas pu prendre un tel essor à Mauléon sans le Collège Saint-François. Une journée d'inauguration ouverte à tous, avec concert, démonstrations et tapas sera organisée au retour des beaux jours. Les administrateurs du Collège y seront chaleureusement remerciés.