N3M – 18eme Journée – Malaussanne craque dans le money-time

Écrit par Jacques Dufau le . Publié dans Comptes Rendus

logo malaussanne mazerolles basket soubestre

Auch BC
85 23 20 16 26
2MBS 72 21 21 17 13

 Mi-Temps : 43 - 42.

Scores aux quarts-temps : 23-21, 20-21, 16-17, 261-13.

Lieu : Auch (Salle Mathalin). Arbitres : Alban Autret et Aurélien Fages-Chatellier.

Auch BC :
Labric (3), Agostini ©(5), Debrie (17), Zoé (17), Naval (3), Pujolle (2), Franceschin (2), Chaleat (17), Thiry (9), Versier (10). Entraîneur : Jérôme Seailles assisté d’Armand Deluc.

2MBS :
Capbdebocq (7), Albino (4), Hery (15), Adediran (4), Larrieu (), Lalaude ©(9), Ndiaye (16), Batt (5), Samb (12). Entraîneur : Philippe Dupouy assisté de Jacques Moncade. 

L'écart final peut paraitre conséquent mais il ne reflète en rien la physionomie d'une rencontre indécise jusqu'à son terme. Les Béarnais ont en effet parfaitement maitrisé les grands gabarits adverses. N'Diaye puis Samb scorent dessous, Hery puis Batt prennent le relais et répondent du tac au tac aux paniers primés des Auscitains. Les Béarnais vont avoir plusieurs occasions de prendre les devants mais pêchent à la finition.
Les locaux s'appuient toujours sur les tirs extérieurs mais ne parviennent pas à faire la différence face à des visiteurs appliqués en défense et qui interceptent plusieurs ballons pour rester dans la rencontre à la pause (43/42).
Les Gersois commencent à douter d'autant que N'Diaye, véritable poison en défense, récupère des ballons d'attaque. Les joueurs du Soubestre prennent 7 points d'avance et ont l'occasion de creuser un petit break sur une tentative à 3 points qui tourne autour du cercle mais ne rentre pas. En difficulté, les Auscitains recollent cependant au score juste avant la fin du 3° 1/4 temps sur 3 contre-attaques (59/59 à la 30°). Ils vont ensuite augmenter la pression défensive face à des visiteurs en panne sèche d'adresse. Les Béarnais paient fort logiquement leur manque de rotations pour céder dans les 3 dernières minutes. Sanctionnés par les arbitres, ils encaissent plusieurs paniers consécutifs sous le cercle en toute fin de rencontre
.

Jacques Dufau