N3M – 19eme Journée – Malaussanne tombe le co-leader

Écrit par Jacques Dufau le . Publié dans Comptes Rendus

logo malaussanne mazerolles basket soubestre

2MBS 83 22 13 28 20
Clermont 68 15 17 20 16

Mi-Temps : 54 - 49

Scores aux quarts-temps : 22-15, 13-17, 28-20, 20-16.

Lieu : Mazerolles (Salle municipale). Arbitres : Clément Marquevielle et Frédéric Rego-Correia.

2MBS :

Bignes (1), Capbdebocq (13), Albino (8), Kuhne (8), Hery (10), Adediran (8), Pujol (1), Lalaude ©(15), Ndiaye (19), Larrieu ()Entraîneur : Philippe Dupouy assisté de Jacques Moncade

Clermont BC 

Provenchere (15), Chatard (), François (5), Kane (), Eyraud (16), Tourgon (12), Pejoux (3), Aubry ©(8), Gitenait (2), Salvis (7). Entraîneur : Ludovic Sozedde.

Les Béarnais qui se présentaient diminués ont déjoué tous les pronostics en s'imposant avec la manière face au co-leader qui venait conforter sa première place. Hormis les 3 premières minutes durant lesquelles les locaux ont du mal à rentrer dans la rencontre (5 attaques avortées successives), ils vont ensuite s'appuyer sur une défense de zone dont les Auvergnats ne vont jamais se dépêtrer. Capdeboscq, puis Lalaude donnent 10 longueurs d'avance à leur équipe (20/10 à la 8°). Philippe Dupouy fait largement tourner son effectif sans que le rendement de son équipe n'en soit affecté. Kuhne trouve la cible de loin alors que les visiteurs multiplient les ballons perdus et les possessions au-delà des 24 secondes. Toutefois, leur seule adresse de loin leur permet de revenir à la pause (35/32).
On craint alors que le rouleau compresseur auvergnat ne se mette en action mais ce sont toujours les Béarnais qui impriment le rythme. Ils restent toutefois à portée de fusil des visiteurs qui gâchent un nombre incalculable de ballons pour recoller au score. Les Clermontois se reposent sur l'adresse de leur meneur, mais c'est insuffisant pour inquiéter les joueurs du Soubestre.  N'Diaye marque en un contre un et Albino enfonce le clou au-delà de l'arc de cercle (63/52 à la 30°).
La dynamique est clairement en faveur des Béarnais qui ne relâchent pas la pression. Adediran puis Capdeboscq prennent de vitesse leurs défenseurs pour marquer sous le cercle et Lalaude plante les dernières banderilles devant un public debout, en se jouant des intérieurs adverses complètement assommés par l'issue de la rencontre

Jacques Dufau