N2M –1ere Journée – Une marche trop haute

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Articles

logo irissaryIrissarry (Salle Airoski). Arbitres : Ludovic Marques et Matthieu Poiraudeau

Irissary    : 27

ETEC     : 35

Mi-Temps : 13 - 17

Irisartarrak HB :
Gardiens de buts : Marchis © (9 arrêts), Bereau (1 arrêt).
Joueurs de Champ : Agorrody (2/3), Chabot (), Errotabehere (1/4), Etchebarne (5/10), Xa. Etchebehere (9/13 dont 4 pen), Xi. Etchebehere (1/2), Filliatreau (1/3), Jaureito (0/2), Lafenêtre (3/5), Oxarango (3/5), Rocchia (1/4), Tellechea (1/4).
Entraîneur : Tamas Marchis.

Entente Territoire Charente HB :
Gardiens de buts : Signoret (13 arrêts), Taupin (5 arrêts).
Joueurs de champ : Alter (6/9), Benard (2/3), Bernier (3/4), Bezies (5/8), Changeur (), Heroux (3/4), Kpodar (), Rodriguez (1/1), Ros Arribas © (2/3), Sako (4/6), Sauvage (1/1), Vranic (8/11).
Entraîneur : Rémi Faugères.

Exclusions temporaires : Chabot (8e), Filliatreau (27e), Oxarango (37e), Xa. Etchebehere (49e) à Irissarry ; Bernier (21e) à ETEC.

Face au grandissime favori pour l’accession, la marche était peut-être trop haute pour Irissarry. Malgré tout, il y a du positif dans la prestation des hommes de Tamas Marchis, qu’il faudra confirmer dans les semaines à venir.

 

Pour démarrer la saison, les hommes de Tamas Marchis se voyaient opposés le favori pour l’accession en N1, l’Entente Terroire Charente. Et l’objectif numéro 1 fixé par l’entraîneur des Basques était avant tout de réussir à poser des problèmes à l’armada charentaise. En entrant rapidement dans la partie et sans complexe, on peut dire que l’objectif a été en partie atteint, même si Irissarry a cédé dans les 10 dernières minutes. Le départ des « jaune » est parfait (3-0, 5e). Hélas, face à un adversaire comme l’ETEC, chaque perte de balle peut se payer cash et Irissarry va l’apprendre à ses dépens. En seulement 7 minutes, ETEC retourne la situation (4-5, 12e) et si Irissarry va s’accrocher avec courage et vaillance, les partenaires de Mathieu Oxarango ne vont jamais parvenir à reprendre le score à leur avantage. Quelques baisses de régime en matière d’agressivité défensive vont permettre aux visiteurs de faire parler leur puissance de feu offensive. Irissarry va bien tenter d’envoyer du jeu sur grands espaces, mais ne va pas pouvoir le faire suffisamment souvent pour inverser la tendance. Avec pourtant une volonté de bien faire, les locaux vont parfois confondre vitesse et précipitation en attaque. Pourtant à l’approche du money time, Irissarry peut encore rêver à l’exploit (25-29, 52e), mais pour y parvenir, les Basques ont dépensé beaucoup d’énergie, et l’expérience des Charentais va faire la différence pour au final une défaite, qui si elle est logique, possède un écart un peu trop large.

Fabrice Borowczyk

Tamas Marchis (entraîneur Irissarry) : "Nous n’avons pas à regretter notre défaite, mais il faut que mes joueurs prennent conscience qu’ils peuvent faire mieux encore et surtout de leurs capacités dans le jeu. Les solutions nous les avions, mais nous n’avons pas sur parfois aller au bout de nos intentions ou pas mis assez de convictions dans nos faces à face devant le gardien adverse".