Avant ASPOM - Irissary

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Articles

Tomi 1N2M – 4e journée

ASPOM, 7 points, 5é - Irissarry, 3 points, 12é

Salle Le Dorat, Bègles à 20h00 samedi - Arbitres : Ludovic Marques - Mathieu Poiraudeau

 

Effectif Irisartarrak :

Gardiens : Marchis, Bereau, Damestoy, Alcantarra

Ailiers gauche: Tellechea, Errotabehere, Nakara

Ailiers droit: Rocchia, Agorrody

Arrières gauche; Iban Jaureito, Lutxo Jaureito, Lafenêtre 

Demis-centre: Xabi Etchebehere, Etchebarne

Arrières droit: Ximun Etchebehere,Hiribarne

 Pivots; Oxarango (capt), Filliatrau, Chabot

 Les Irisartar sont derniers avec Aurillac, et Libourne, la bataille sera rude pour le maintien. L’ASPOM Bègles avec une grosse préparation à l'intersaison réalise d’excellent résultats en allant s’imposer à Saint Nazaire, et Aurillac, et en s’inclinant de peu à domicile face à un des favoris, Rodez. Les Basques ont les moyens de rivaliser avec beaucoup d’équipes mais n’arrivent pas pour l’instant à être constants toute la durée d’un match. Il faut qu’ils retrouvent cette grinta qui faisait leur force auparavant, chaque ballon doit être difficile à négocier pour l’adversaire. Les jaune n’ont pas le choix, il faut qu’ils arrivent à élever leur niveau face aux joueurs de l’ASPOM qui sont largement favoris au vu des résultats. La réception d’Aurillac, 8 jours après,  sera d'ores et déjà primordiale.

Objectif: « Après 0 victoire sur 3 matchs, nous devons absolument inverser la tendance petit à petit vers la victoire. Il ne faut pas qu’on se laisse porter par ces moments négatifs et successions d’échecs, mais plutôt relever la tête et faire confiance en nos points forts et nos valeurs, qu’on a tendance à oublier très rapidement. Ça ne va pas être facile face à une équipe qui reste sur deux victoires consécutives, mais en même temps, quel match va être facile? Je me répète, tout va dépendre de nous, de la manière dont nous allons aborder cette rencontre. Soit, on va laisser tomber sans réel envie de combattre ou on va chercher un jeu collectif avec des individus forts physiquement et surtout mentalement ». Tamas Marchis, entraîneur d’Irisartarrak