N3M – 7eme Journée – Un troisième quart temps fatal

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

logo jao

JAO 75 19 23   6 27
Clermont Ferrand 92 20 22 31 19


Mi-Temps : 42 - 42.

Scores aux quarts-temps : 19-20, 23-22, 6-31, 27-19.
Lieu : Oloron (Salle Robert Scohy). Spectateurs : 350. Arbitres : Clément Marquevielle et Nicolas Lacaze.

J.A. Oloron :

Sylla (23), Vragar (4), Dardol (13), Caubu (), Denis (), Vergez-Pascal (4), Jakubowski ©(5), Marchand (14), Turpin (2), Jeanville (10).

Entraîneurs : Marcel Tremea et Marc Coronas

Clermont BC :
Provenchere (8), Chatard (8), Pejoux (2), François (7), Salvis (14), Aubry ©(6), Tourgon (29), Eyraud (11), Gitenait (7)

Entraîneur : Ludovic Sozedde

Exclu pour 5 fautes : Tourgon (36e)

Le doute n’est absolument pas permis : Clermont-Ferrand était bien le plus fort samedi soir. Cette équipe, qui est en haut du classement, malgré 5 matches à l’extérieur sur 6 disputés, devrait, sauf concours de circonstances, le rester jusqu’au terme de la saison, tant elle fait preuve de maîtrise, d’efficacité et tant son jeu collectif frise la perfection. En face, les Oloronais ont eu le courage à leur opposer. Et du courage, les hommes de Marcel Tremea n’en ont pas manqué ! Dès le coup d’envoi, les visiteurs marquent leur territoire et leur empreinte sur le match (0-5, 2e), le roseau béarnais commence à plier, mais ne veut pas rompre. 2 lancers francs de Thibaud Turpin permettent à la JAO de rentrer enfin dans la partie. José Dardol, à trois points, lui emboîte le pas et Oloron recolle (5-6, 3e). Il faut attendre la 14e minute pour voir les locaux parvenir à égaliser, toujours par le même José Dardol qui inscrit un 2+1 (14-14, 7e). On entre dans un temps fort de la JAO. Même le temps mort posé par le coach visiteur, Ludovic Sozedde, n’y peut rien, José Dardol encore lui inscrit un panier primé « de nulle part » qui fait se lever Scohy qui pense que son équipe est en route vers l’exploit (19-14, 9e). Mais Chatard puis Eyraud, douchent l’enthousiasme local, grâce à des paniers longue distance inscrits en 40 secondes (19-20, 10e). On s'attendait à un match serré, c'est le cas à Scohy. Certes les Oloronais courent après le score, mais ils sont toujours dans le match (25-27, 14e). Deux hommes rivalisent d’adresse d’une part et l’autre du terrain : Camille Sylla pour la JAO et Romain Tourgon pour Clermont Ferrand. A nouveau, le roseau oloronais va plier sur les coups de boutoir de l’inévitable Tourgon (30-37, 18e), mais il ne va pas rompre. Marcel Tremea pose un temps mort salvateur. En fin de première période, Rémi Jakubowski relance les siens à trois points. Dans la foulée, Camille Sylla inscrit 2 lancers francs et un panier, pour un nouveau renversement de situation (39-38, 19e). Aucune des deux équipes ne veut lâcher et la pause intervient sur un score de parité (42-42). Une pause qui va littéralement couper les jambes locales. Le retour sur le parquet est terrible pour les bleu et blanc. Cette fois le roseau du Haut-Béarn, ne plie plus, il rompt, brutalement, violemment sur les coups de boutoirs visiteurs. Clermont joue trop vite, trop juste pour la JAO, qui de son côté fait preuve de malchance sur certains tirs qui enroulent le cercle et ressortent. De son côté, Romain Tourgon poursuit son festival. En 7 minutes, la JAO encaisse un cinglant 0-23 devant une salle éteinte  (46-69, 29e). Clermont Ferrand remporte ce troisième quart temps 6-31, en leader (48-73, 30e). Reste à éviter une chose dans le dernier quart temps : l’humiliation. Ce sera chose faîte, malgré le calme, la maîtrise et l’adresse des Tourgon, Chatard et autre Salvis, la JAO va faire preuve de fierté en effectuant une défense très haute, alliée à des attaques rapides qui font mouche et qui lui permettent de remporter pour l’honneur le dernier quart temps. Mais on l’a dit, samedi, Clermont était un ton, et peut-être même une division au-dessus…déjà.

Fabrice Borowczyk

 les images vidéos du match ici :