N3M – 9eme Journée – La JAO méritait mieux

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

jakubowski remi

JAO 83 19 17 25 22
Marmande 87 20 16 20 31


Mi-Temps : 36 - 36.

Scores aux quarts-temps : 19-20, 17-16, 25-20, 22-31.
Lieu : Oloron (Salle Robert Scohy). Spectateurs : 350. Arbitres : Pierre Darbo et Valérie Lapoube.

J.A. Oloron :

Sylla (23), Ort (14), Vragar (2), Dardol (4), Caubu (6), Denis (4), Jakubowski ©(3), Marchand (12), Turpin (2), Jeanville (13).

Entraîneurs : Marcel Tremea et Marc Coronas

Exclus pour 5 fautes : Marchand (39e) et Turpin (40e)

Auch BC :
Labric (), Agostini ©(9), Debrie (), Zoé (10), Naval (10), Pujolle (2), Franchescin (9), Chaléat (24), Thiry (8), Versier (15)

Entraîneur : Jérôme Séailles assisté d’Armand Deluc

Longtemps, très longtemps même, le public de Robert Scohy a pensé revivre une soirée placée sous le signe de l’exploit. Hélas, le « métier » de l’équipe de Auch BC a fini par faire taire les velléités d’une équipe oloronaise, qui, par son culot, sa vaillance sous les panneaux notamment, et disons-le, son talent, a fait bigrement plaisir à voir. La défaite est d’autant plus douloureuse, même si, au vu des classements respectifs, elle reste logique. Dès le coup d’envoi, les Oloronais ont tenu tête à leurs adversaires, pourtant co-leaders de cette poule (9-5, 5e). Marcel Tremea et Marc Coronas procèdent à de nombreuses rotations, ce qui permet de conserver une certaine fraîcheur dans les rangs oloronais. Thibaud Marchand est omniprésent : sous ses panneaux pour récupérer nombre de rebonds défensifs, mais également sous le cercle auscitain pour inscrire quelques paniers qui font rugir la salle bleue. Ainsi à la pause, la JAO regarde toujours les yeux dans les yeux le favori Auch (36-36). La salle Robert Scohy va penser tomber dans un rêve tout éveillé au retour des vestiaires. Car Mathieu Ort, Camille Sylla et consorts démarrent la seconde période pied au plancher. A trois points, Camille Sylla est intenable et la JAO prend 7 longueurs d’avance (53-46, 25e). L’écart va même monter à 9 longueurs (55-46, 28e), avant qu’Auch ne parviennent à limiter la casse avant l’entame du dernier quart temps (61-56, 30e). Le début du dernier quart temps ressemble à celui du troisième : avec une JAO de feu. Cette fois c’est Mathieu Ort qui fait vrombir la salle oloronaise en marquant plusieurs fois à trois points. Cette fois, le public y croit de plus en plus. Il reste 6 minutes et la JAO fait toujours la course en tête (72-65, 34e). Mais il va falloir déchanter. Car, si Auch a souvent été au bord de la rupture, il a toujours su se ressaisir. Et la fin de match de la paire Chaléat/Versier va faire très mal aux Béarnais. Le second nommé, va même rendre une copie quasi parfaite côté efficacité aux shoots : tant à trois points, qu’à deux points que sur la ligne des lancers francs. Les Oloronais ne vont pas trouver les solutions pour le gêner suffisamment et sous son impulsion, Auch va finir par l’emporter et par laisser un goût amer dans les bouches oloronaises. Pour autant, les Oloronais, privés, il faut le rappeler de Vergez-Pascal, ont montré de réelles qualités d’une équipe qui a toute sa place dans cette Nationale 3.

Fabrice Borowczyk

jakubowski remi

Rémi Jakubowski et ses coéquipiers ont, malgré la défaite, fait honneur à leurs couleurs en frôlant l’exploit face au leader auscitain

 les images vidéos du match ici :