N3F - 17eme Journée – L’exploit des lionnes Mourenxoises

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

 2p 0207Tournefeuille : 23
Mourenx : 25

Mi-Temps : 10-13
Lieu : Tournefeuille (Gymnase Léonard de Vinci). Arbitres : Thierry Brousses et Patrice Lesongeur

Tournefeuille Handball :
Gardienne de buts : Calamy (15 arrêts).
Joueuses de champ : Barbier (cap)(1/5), Burkhardt (1/3), De Carvalho (1/2), Frassin (0/1), Ganiere (3/6), Guibbert (4/6), Lapeyre (0/2), Merckel (3/7), Plotton (10/14 dont 4 pen).
Entraîneur : Marc Salvodelli.
Exclusions temporaires : Frassin (28e), Plotton (44e).

Mourenx HB :
Gardiennes de buts : Mata (12 arrêts) et Garrido.
Joueuses de champ : Bordagaray (4/12 dont 1 pen), Capdevielle (1/7), Cuburu (1/1), Lavie (4/5), Paul (2/2), Pigot (1/3), Rodriguez (4/11), Sedze (cap)(8/9 dont 2 pen).
Entraîneur : Serge Truchat.
Exclusions temporaires : Cuburu (21e), Capdevielle (52e), Pigot (57e).

Comment sortir une Mourenxoise du lot ? Totalement impossible, tant l’exploit fut collectif. Avant ce déplacement, le MHB ne compte aucune victoire à l’extérieur, et s’apprête à aller défier sur ses terres sa bête noire : Tournefeuille. Jamais jusqu’alors, Mourenx ne l’a emporté face à l’équipe de Haute-Garonne. Pour « corser » un peu plus la mission, Tournefeuille pointe à la 3e place du classement et abat une de ses dernières cartes dans sa mission d’accession à la N2. La marche semble trop haute pour des Béarnaises qui se battent pour leur maintien. Mais ces Béarnaises, refusant toute logique, vont se battre comme des lionnes. Dès le coup d’envoi, sur chaque ballon, on sent les « noire et jaune » avec un fort appétit… celui de dévorer le grandissime favori de la soirée. Et au bout d’une heure, elles ont rendez-vous avec l’exploit. Le genre de succès qui marque les esprits. Les esprits mourenxois bien sûr, mais également celui de leurs adversaires directs pour le maintien. Le message parti de la banlieue toulousaine est clair : Mourenx ne lâchera rien. A Tournefeuille, la première à lancer ce message fût la capitaine elle-même. Mélanie Sedze avait des fourmis dans les mains, du feu dans les jambes, de la foudre dans son bras. Cela s’est traduit par plusieurs interceptions, des courses folles et des tirs qui transperçaient les filets adverses. En bonne capitaine, elle a montré le chemin à suivre à ses coéquipières. Et ces dernières en bonnes coéquipières ont suivi leur capitaine dans ce voyage vers l’exploit. Lorsque Amandine Bordagaray porte l’avance à 4 longueurs, peu avant le quart d’heure de jeu (2-6, 13e), on sent que quelque chose est en train de se passer. Tant sur le terrain que sur le banc, les joueuses s’invectivent, s’encouragent, se poussent… c’est à 10 qu’elles partent vers un chemin nommé exploit. Et c’est à 10 qu’elles vont arriver au bout. Sans plus jamais être menées au score. Oh certes, les Haut-Garonnaises vont bien revenir au score. Quatre fois en tout et pour tout. Mais chaque fois, les égalisations de Lisa Guibert (9-9, 22e), Pauline-Marie Plotton (10-10, 25e puis 15-15, 39e) et Priscilla Barbier (16-16, 40e), ne décourageront pas les Mourenxoises. Ne leur fera jamais perdre leur hargne, leur rage de vaincre, leur volonté absolue de l’emporter. A chaque fois, Jenny Rodriguez (par deux fois), Emilie Lavie ou Amandine Bordagaray redonneront l’avantage aux lionnes du Béarn. Défensivement, elles vont s’accrocher, parfaitement « poussées » par Hélène Mata et Caroline Garrido. Coline Paul et Laure Cuburu vont donner les coups de griffes nécessaires au cœur de la défense locale, Célia Pigot va bondir sur les balles comme sur de véritables proies et sitôt la fin du match sifflée, Mallaurie Capdevielle et toutes les autres vont pouvoir rugir de plaisir : la proie « Tournefeuille » est abattue et les fauves mourenxoises rassasiées… mais pour un soir seulement. Car la route vers le maintien n’est pas finie et encore semée d’embûches. Pour s’en sortir, il faudra encore sortir les griffes, plusieurs fois, à commencer par samedi soir avec ce match « à six points » contre Asson, dans l’antre même des lionnes mourenxoises.

Fabrice Borowczyk

 2p 0207

« C’est en équipe que les lionnes du MHB ont dévoré leur proie Tournefeuille et c’est, plus que jamais, en équipe qu’elles sont lancées vers l’objectif maintien »
Photo : Romain Perchicot