Promotion Nouvelle Aquitaine – 7eme Journée – Josbaig arrache le nul

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

logoUSJÀ Pontacq

Pontacq 26 - Josbaig 26 (mi-temps : 6 – 6)

Temps frais.

Pour Pontacq : 2 essais R. Cazaux (72e), Vignau (78e), 2 transformations et 4 pénalités (12e, 37e, 48e, 56e) Salanave

Pour Josbaig: 2 essais Mata (60e), Leprêtre (80e), 2 transformations et 4 pénalité (3e, 7e, 66e, 68e) Arostéguy

 

CA Pontacq

Castaing – Lartigue, S. Cazaux, Gady-Larroze, Donado – (o) Albes, (m) Janoulet – R. Cazaux (c), Vinuales, Th. Buzy – Bouly, Lacaze – Corbillon, Lacoste, Péré.

Sont entrés : M. Vignau, F. Buzy, Turon, Etchepare, Gouadebaix.

Entraîneurs : Pascal Albes, David Lescoulie, Clément Lafforgue.

 

US Josbaig

Casenave – Larquier, Sangla, Mata, Larrieu – (o) Ticoulat, (m) Arosteguy – Bevilacqua (c), Laborde, Lapuyade – Jouanillou, Loustalet – Cazalet, Bullain, Leprêtre.

Sont entrés : Pourtau, Fournier, Penen, Guillemet, Guillemin.

Entraîneurs : Gilbert Ticoulat, Bruno Ciosse, Santiago Rodino

 

L'USJ l'avait déjà prouvé depuis le début de la saison, à Pontacq, elle l'a confirmé : les gars du Joos ne lâcheront rien et il faudra constamment compter sur eux. Alors que l'on se dirigeait vers une victoire des rouge et noir du CAP, les "Ticoulat's boys" ont trouvé les ressources nécessaires pour arracher l'égalisation dans les tous derniers instants grâce à un essai inscrit par Vincent Leprêtre juste avant le coup de sifflet final. Ce match a été passionnant avec des retournements de situations incessants durant l'après-midi, chaque formation réalisant tour à tour le break avant que son adversaire ne recolle à chaque fois au score. Ce sont les Josbacquais qui sont le mieux entrés dans le match avec deux pénalités précoces (3e, 7e) d'Arostéguy venues bonifier la domination des siens (0-6, 7e). Pontacq se réveille alors et contrarie les desseins visiteurs (3-6, 12e). Solides et sérieux en défense, les "jaune et noir" tiennent le choc, mais finissent par céder l'égalisation peu avant la pause (6-6, 37e). La pause citrons est profitable aux locaux qui impriment leur empreinte sur le début de la seconde période. Josbaig se met à la faute et en deux coups de pieds de pénalité, Albes donne six longueurs d'avance au CAP (12-6, 56e). Après un excellent début de match, l'USJ vient donc de concéder un 12-0 qui aurait de quoi lui couper les jambes et faire mal au moral. Mais c'est mal connaître, Bevilacqua et ses partenaires qui reprennent aussitôt leur domination. Et il ne va pas falloir attendre longtemps pour les voir concrétiser cette domination. Les avants du Joos enfoncent leurs vis-à-vis, et le centre Mata valide par un essai aux pieds de poteaux qu'Arostéguy se charge de transformer, faisant ainsi repasser les visiteurs devant au score (12-13, 60e). La fin de match va être totalement folle. Josbaig insiste et Pontacq se montre indiscipliné. Arostéguy ne se fait pas prier pour assomer les locaux en 2 minutes (66e, 68e) (12-19, 68e). Le pack pontacquais est vexé après la démonstration de force de son vis-à-vis et va se rebeller. Et de quelle manière ! Les avants locaux pilonnent à gogo, Josbaig entre en résistance, mais craque par deux fois. En 6 minutes, le CAP inscrit deux essais tout en puissance (26-19, 78e) et pense, à son tour, tenir le succès. Mais Josbaig a de la ressource. Il ne lui reste plus qu'à tout tenter. Alors les gars du Joos vont, sur la remise en jeu, repartir pour une ultime charge. Les Pontacquais commettent une dernière faute dans le match, elle va leur être fatale. Déjà détenteurs du bonus défensif, les Josbacquais tentent alors le tout pour le tout en jouant une pénaltouche....la dernière du match. Sur celle-ci, Vincent Leprêtre se saisit de la balle. Le jeune Géronçais ne la lâchera plus qu'une fois aplatie dans l'en-but, arrachant ainsi une égalisation méritée pour son équipe.

Fabrice Borowczyk