N2M – 4eme Journée – Tardets réalise une très belle performance

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

khayar julian 11Toulouse : 27
Tardets    : 27

Mi-Temps : 12 - 12

Toulouse (Gymnase des Argoulets)

Arbitres : Yassine Sassoui et Mohamed Atia.

Fénix Toulouse HB :
Gardiens de buts : Gehin (8 arrêts) et Labro ©(2 arrêts).
Joueurs de Champ : Bertini (1/3), Clarac (4/6), Frechou (4/8 dont 2 pen), Giraudeau (2/2), Halimi (3/4), Houry (3/4), Jarry (2/2), Margnoux (6/12 dont 2 pen), Marmier (1/3), Vignal (1/3).
Entraîneur : Ioan Rudi Prisacaru.
Exclusions temporaires : Bertini (20e, 51e), Giraudeau (34e), Marmier (38e), Clarac (49e).

Zibéro Tardets :
Gardien de buts : Plagnard (15 arrêts).
Joueurs de Champ : Arhie (0/3), Baqué (6/10), Bozom ©(), Camino (0/1), A. Campané (), Costes (0/1), Etchebehere (), D. Khayar (4/8 dont 2 pen), J. Khayar (8/11 dont 3 pen), Le Bigot (3/3), Marmissolle (6/8).
Entraîneur : Baptiste Etchandy.
Exclusions temporaires :  Le Bigot (4e, 29e), Campané (23e), D. Khayar (48e).

Décidément ces Tardetsiens sont incroyables ! Mis en difficulté en fin de match la semaine précédente dans leur salle par la lanterne rouge Objat, les Souletins ont cette fois tenu en échec le leader de la poule Toulouse dans sa salle ! Pourtant les joueurs du Fénix avaient des statistiques qui pouvaient faire peur avant le coup d’envoi avec un bilan parfait de 3 victoires en autant de rencontres, dont 2 à l’extérieur, et la meilleure attaque de la poule avec 100 buts  inscrits en 3 matches. Mais quand ils sont « eux-mêmes », rien ne peut effrayer les gars du Zibéro. Dès le coup d’envoi, les Souletins sont dans le match. Grâce à une parfaite solidité défensive, ils mettent à mal les attaquants adverses. La défense est en place, alors place à l’attaque. Le Zibéro réalise un début de match de rêve. Après 8 minutes de jeu, les Tardetsiens font la course en tête (0-4, 9e). Voilà, ils sont partis pour ramener une belle performance. Solides en défense, et grâce à de belles courses en attaque, ils maintiennent une belle avance durant une bonne partie de ce premier acte (5-8, 21e). Mais Toulouse n’est pas leader pour rien, et les joueurs de Haute-Garonne, ne veulent pas faillir devant leur public. Alors, ils entament leur remontée, et parviennent à égaliser juste avant la sirène qui annonce la pause (12-12). Les Toulousains poursuivent en début de seconde période sur le même rythme que la fin de la première, et cette fois ce sont eux qui creusent un écart (17-14, 38e). Peut-être pensent-ils avoir fait le plus dur. Mais c’est mal connaître la ténacité des Souletins. Leur bon début de match, leur a donné des idées, alors ils décident de ne rien lâcher et en 3 minutes, Julian Khayar, Yann Le Bigot et Beñat Marmissolle remettent les pendules à l’heure (17-17, 41e). Mais on n’a pas tout vu, Julian Khayar et Beñat Marmissolle récidivent presque aussi vite et le Zibéro reprend 2 longueurs d’avance grâce à un 0-5 inscrit en 4 minutes ! (17-19, 42e). Cette fois, c’est certain ce Toulouse-Tardets est un match de haut de tableau de Nationale 2. Aucune des deux formations ne veut abdiquer. On assiste à un chassé-croisé entre les deux équipes et à 2’48’’ du terme, les deux protagonistes sont à nouveau à égalité (26-26). Mathieu Marmier redonne alors l’avantage aux Toulousains (27-26). Julian Khayar va alors de nouveau endosser le costume de buteur providentiel qu’il avait déjà occupé face à Objat. Si face aux Corréziens, il avait offert le but de la victoire à la dernière seconde, il va cette fois inscrire le but du match nul à 20 secondes du terme. Mais un nul chez le leader, ça vaut évidemment le même poids qu’une victoire à domicile. Le coach roumain de Toulouse pose alors un temps mort pour l’ultime possession du match. L’information parvient jusque dans la salle de Tardets où les filles sont en train de s’imposer largement face à Palais sur Vienne. Dès lors, c’est toute la Soule, même à plus de 200 kilomètres de distance qui défend avec Xabi Etchebehere et ses coéquipiers, dans ces conditions, Toulouse ne pouvait pas passer, et Toulouse ne passera pas.

Fabrice Borowczyk

 

Il a dit :

Baptiste Etchandy (entraîneur Zibéro) : "Je suis très satisfait de mes joueurs. Ce soir, on a retrouvé le vrai Zibéro, celui qui a le niveau de la Nationale 2. Le match a été plein, avec de très bonnes choses sur le plan défensif et de nombreuses courses en attaques. C’est une vraie satisfaction".

khayar julian 11

« Comme une semaine plus tôt, c’est un but de Julian Khayar dans les derniers instants du match qui a été décisif dans le résultat du Zibéro ».

Photo : Romain Perchicot.