N2M – 5e Journée – Tardets au bonheur des Khayar

Écrit par Fabrice Borowczyk le . Publié dans Comptes Rendus

khayar julian 14Tardets             : 30
Grand Poitiers : 29

Mi-Temps : 15-12

 

À Tardets (Salle Municipale). Arbitres : Sébastien Allongue et Damien Moity.

Zibéro Tardets :
Gardien de buts : Plagnard (15 arrêts dont 1 pen).
Joueurs de Champ : J. Khayar (11/16 dont 0 pen/1), Etchebehere (2/2), A. Campané (2/4 dont 1 pen/2), D. Khayar (11/16 dont 4 pen/5), Arhie (1/5), Bozom ©(0/1), B. Carrey (1/5), Marmissolle (0/5), Baqué (0/4), Camino (), Le Bigot (2/2).
Entraîneur : Baptiste Etchandy.
Exclusions temporaires : Le Bigot (3e, 12e), Etchebehere (10e, 19e), Carrey (42e).

Grand Poitiers Handball :
Gardiens de buts : Doussat (7 arrêts dont 1 pen) et Barral (13 arrêts dont 2 pen).
Joueurs de Champ : Prouteau (0/1), Godineau (1/2), Berna (4/10), Rambliere (), Mège (4/6), Bardon (2/3), Sall (10/19), Joli (5/7 dont 2 pen/3), Bonnin ©(2/3), Filipe (2/4).
Entraîneur : Christian Latulipe.
Exclusions temporaires :  Bonnin (14e, 46e), Prouteau (18e), Berna (24e), Sall (34e), Bardon (41e).

Décidément les Tardetsiens donnent l’habitude de faire souffrir leurs supporters dans les derniers instants de leurs matches. Tout comme face à Objat, promu en N2, ils se sont imposés face à un promu : Grand Poitiers, dans les dernières secondes et sur le même score de 30-29. Mais les similitudes s’arrêtent là, car autant face à Objat, on avait pu noter quelques points négatifs dans le jeu et l’état d’esprit, autant face à Grand Poitiers, le Zibéro a démontré de réelles qualités tant physiques, que techniques ou morales. Car cette équipe de Grand Poitiers, si elle est promue ne devrait pas rester bien longtemps à ce niveau. Dans les années à venir, il y a fort à parier qu’elle devrait aller voir plus haut « ce qui s’y passe ». Témoin ce début de match, très compliqué pour les hommes de Baptiste Etchandy, malmenés par une physique et technique équipe poitevine qui fit la course en tête durant une bonne vingtaine de minutes. Mais c’est alors que la fratrie « Khayar » est entrée en action. Et de quelle façon !

khayar julian 14

« Julian Khayar et son frère Daniel ont plané sur ce Tardets-Grand Poitiers ».

Photo : Romain Perchicot.

Au bilan, les deux frangins ont inscrit 22 des 30 buts de leur formation. Et lorsque Daniel effectuait une action de grande classe, aussitôt, Julian lui rendait la pareille….et inversement. Avec une force « Khayar » aussi puissante, Poitiers, tout aussi grand qu’il était ne pouvait lutter. « Ce soir c’était Grand Poitiers, contre Grands Khayar’s », commentait amusé à l’issue de la rencontre un fidèle du Zibéro. A la pause, le Zibéro avait inversé la tendance en prenant même 3 longueurs d’avance (15-12). Le début de la seconde période va voir des Souletins survoltés, inscrire un 4-0  en 4 minutes (19-12, 34e). Grand Poitiers lance alors ses forces offensives à l’assaut de la citadelle verte. Joli et Sall font fondre l’avance locale comme neige au soleil. Le public s’inquiète, mais c’est sans compter sur la fratrie Khayar….trop puissante même pour un Grand Poitiers.

Fabrice Borowczyk

Réaction d'après-match :

Baptiste Etchandy (entraîneur Zibéro) : "Mes joueurs ont effectué un gros face à une très grosse équipe qui en fera souffrir plus d'un. Toute l'équipe a livré une grosse débauche d'énergie. Au bout de 34 minutes on mène de 7 buts, pour voir au final cette équipe revenir dans les derniers instants, cela prouve qu'on a encore à progresser pour arriver à tuer un match".